Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Voies Libres

Les Voies Libres développe les sujets suivants : l'art et la culture, la spiritualité, l'ésotérisme, la numérologie, l'histoire, les traditions, l'écologie, les sciences, le paranormal

Le mois de Mars, selon Édouard Brasey

Publié le 18 Avril 2019 par Angélique in Calendrier, Traditions, Histoire, Edouard Brasey, Mars

Mars est à la fois le dernier mois de l'hiver et le premier du printemps. Tirant son nom du dieu de la Guerre dans l'Antiquité romaine, il représente une période redoutée. Les giboulées de mars sont la terreur des jardiniers qui peuvent voir leurs récoltes futures endommagées.

Les trois premiers jours du mois notamment sont surnommées « les jours de la Vieille », la Vieille en question symbolisant la mauvaise saison. Dans de nombreuses régions, on la personnifie sous les traits d'une sorcière laide et méchante qui sème gelées et froid dans son sillage. C'est pourquoi il est déconseillé de semer quoi que ce soit durant ces trois jours, de même que durant les trois derniers jours du mois précédent. Ne dit-on pas par ailleurs que mars est le mois « des génies et des fous », et que les natifs de cette période sont promis à des destins torturés ?

L'approche du printemps donne toutefois à mars un aspect plus romantique et propice aux amours naissantes. Le « bonjour à Mars », pratiqué dans certaines régions, permet aux jeunes filles de voir en rêve leur futur époux. En Bretagne, c'est dans la nuit précédant le 1er mars, à minuit précis, qu'elles doivent sortir de leur maison et embrasser la terre par trois fois en récitant l'invocation suivante :

Bonjour Mars
Sois bon et accommodant
Et fais-moi voir en dormant
Celui que j'aurai en mon vivant.

Elles doivent ensuite ramasser un peu de la terre qu'elles ont embrassée et la placer sous leur oreiller. Leur promis apparaîtra alors dans leurs songes.

La suite, c'est par ici

Commenter cet article