Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Voies Libres

Les Voies Libres développe les sujets suivants : l'art et la culture, la spiritualité, l'ésotérisme, la numérologie, l'histoire, les traditions, l'écologie, les sciences, le paranormal

Effets de formes

Publié le 23 Juin 2019 par Angélique in Science, onde de forme, vibration

L'architecture invisible, de Georges Prat

Que nous les regardions ou non, les formes ont une influence sur nous, même si nous n'éprouvons aucune sensation particulière. Tout est vibrations ; un simple dessin sans relief, un volume inerte (architecture) ou un volume dynamique (train, automobile, être humain) en produisent. On se perd en conjectures sur la manière dont les formes agissent : certains pensent que la réfraction angulaire peut créer des vibrations entraînant une influence sur le champ magnétique terrestre.

 

Vibrations et résonances sont représentées par une sinusoïde dont les variables sont l'intensité et le temps. Cette alternance par maximum, zéro, et minimum, symbolise tous les phénomènes de la vie humaine, terrestre, cosmique.

 

Chaque vibration agit soit par effet énergétique (chaleur) soit par effet informationnel, qui ne s'adresse pas qu'à notre « conscient intellectuel » mais, aussi, à notre « conscient cellulaire » ou à notre « inconscient intellectuel ». Les vibrations de plus courte longueur d'ondes ont, surtout, un effet énergétique. Celles de grande longueur d'ondes ont un effet informationnel avec, aussi, un effet énergétique faible.

 

Pour l'effet informationnel, les deux notions essentielles sont celles :

  • d'émission-réception : des informations circulent en continu, entre deux cellules, entre deux individus, le Cosmos et l'Homme, la Terre et l'Homme. En raison des champs électromagnétiques la réception se fait au niveau de l'ADN dont la structure hélicoïdale a un rôle d'antenne.

  • de résonance : pour que les signaux soient captés, il faut une similitude entre une structure donnée et le signal : alors, il y a résonance.

 

La suite, c'est par ici...

Commenter cet article