Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Voies Libres

Les Voies Libres développe les sujets suivants : l'art et la culture, la spiritualité, l'ésotérisme, la numérologie, l'histoire, les traditions, l'écologie, les sciences, le paranormal

A propos des couleurs

Publié le 18 Mai 2020 par Angélique in Spiritualités, couleurs

Par Renée-Amma Foatelli
L'univers est une symphonie musicale et colorée. Il est aussi mouvements vibratoires et ondulatoires. Ces gammes peuvent provoquer en nous des états d'âme.

La lumière blanche est manifestée par trois couleurs fondamentales : le bleu – le jaune – le rouge, cabalistiquement représentées par les trois lettres hébraïques : aleph (jaune), mem (bleu), shin (rouge). Ces trois couleurs en se combinant forment les sept couleurs du prisme, qui à leur tour en se combinant produisent la multiplicité des couleurs.
La lumière blanche symbolise l'esprit, c'est-à-dire la vie. Les couleurs, dégradations, différenciations de cette lumière blanche, symbolisent les dégradations, différenciations de l'esprit vie dans le monde physique. C'est très important, car le blanc se rapporte au « Mantram aum », mot sacré sanscrit. C'est la couleur du dieu Shiva.
Le blanc est favorable au travail spirituel, à la haute magie blanche. Le lin blanc est toujours employé pour les vêtements sacerdotaux. Le blanc symbolise l'innocence, la pureté, la chasteté. Par contre, il peut provoquer la froideur, l'indifférence. Les personnes évoluées peuvent se permettre d'employer le blanc. Les autres doivent choisir des tons doux, pastels.
La valeur bactéricide du blanc est connue. Les microbes ne se plaisent pas sur une surface blanche, murs ou vêtements. Quand on a la fièvre, on peut pour cette raison, s'envelopper d'un drap de lin blanc.
En voyance, il ne faut jamais fixer une surface blanche qui peut provoquer des troubles oculaires.

Le noir est la couleur de Pluton. Dans le chapelet thibétain, il se rapporte au cri d'exorcisme « Houm ». C'est une couleur plutôt funeste qui engendre le pessimisme, invite à la solitude et présente de mauvaises radiations sauf pour le signe du Scorpion, car il lui sert d'écran de protection. Le noir absorbe les miasmes ambiants et représente symboliquement la mort au monde ; c'est pourquoi les prêtres et certains moines en sont revêtus. Le noir n'a été accepté que très tard dans la messe de funérailles catholique. La couleur primitive du deuil était le rouge, couleur de vie, indiquant que la mort était vie et non néant.

Pour lire la suite, c'est par ici...
Commenter cet article