Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Voies Libres

Les Voies Libres développe les sujets suivants : l'art et la culture, la spiritualité, l'ésotérisme, la numérologie, l'histoire, les traditions, l'écologie, les sciences, le paranormal

Synchronicités Horizontales et Verticales

Publié le 3 Juillet 2020 par Angélique in Esotérisme

Par Galdar Sechador

 

Le terme synchronicités, néologisme créé par Carl Jung, concerne ici les évènements, en général ou au quotidien, qui  peuvent se connecter, voire s'imbriquer (en fonction de l'échelle considérée), les uns les autres, selon ce qui relève apparemment d'un  caractère capricieux, mais qui s'avère, avec le recul, appartenir  à un mécanisme bien architecturé.

La définition décrit deux évènements, chacun doté d'une certaine qualité d'énergie, qui n'ont, apparemment, aucune origine commune, et pourtant s'attirent grâce à la similarité des deux énergies, produisant ainsi une quasi simultanéité d'apparition. Ils n'ont pas d'origine commune au sens conventionnel du terme, mais un lien de quelque importance de par leur contenu.

Ces contenus peuvent être analogues ou successifs.

En effet, l'analogie concerne deux évènements au relevé presque identique. Par exemple lorsque l'on fredonne une chanson que l'on entend tout de suite à la radio après l'avoir allumée. Un autre exemple où l'on rencontre une personne de connaissance dans la rue alors que l'on est justement en train de penser à elle.

Les contenus de deux évènements peuvent être qualifiés de successifs lorsque le second contient un enseignement relatif au premier. Dans ce cas, l'écart temporel entre les deux apparitions peut varier comme nous le verrons plus loin. Un exemple peut illustrer ce phénomène lorsque l'on recherche une information et que, tôt ou tard, on découvre, comme par hasard, dans un document qui contient ladite information, ou on tombe nez à nez avec l'information écrite noir sur blanc.

On peut considérer que le caractère d'analogie répond à un principe de prescience ou de télépathie.

Le caractère de succession, quant à lui, sous-entend quelque principe transcendantal.

L'un présente un résultat empreint généralement de gratuité, alors que l'autre se montre presque toujours informatif.

On peut ranger les évènements synchronistiques à caractère analogique dans la catégorie des synchronicités horizontales.

Quant aux évènements synchronistiques, à caractère successif, ils appartiennent à la catégorie des synchronicités verticales, c'est à dire télécommandées par la Trancendance.  

Et s'il existe une hiérarchie entre les deux catégories, la seconde prévaut sur la première, laquelle peut même lui être inféodée en tant que composants dans un but évidemment informatif.

Pour lire la suite, c'est par ici...

Commenter cet article